Beacon Hills RPG

Beacon Hills est une ville ordinaire mais mystérieuse. Des meurtres étranges sont commis. Des pumas ? Je ne crois pas. Inspiré de Teen Wolf.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Présentation de Klaus Morlans (Terminé)

Aller en bas 
AuteurMessage
Klaus Morlans
Oméga (blue eyes)
Oméga (blue eyes)
avatar

Humeur : Charmeur ^0^

MessageSujet: Présentation de Klaus Morlans (Terminé)   Jeu 8 Oct - 23:03



     

     
Klaus Nathan Morlans


     
"I'm just another monster too."


     
Feat. Jensen Ackles

     
  • Nom :
  • Morlans
         
  • Prénom(s) :
  • Klaus, Nathan
         
  • Surnom(s) :
  • Nat'
         
  • Nationalité :
  • Américain
         
  • Date de naissance :
  • 18 Mars 1993
         
  • Âge :
  • 22 ans
         
  • Sexe :
  • Masculin
         
  • Métier :
  • A la recherche
         
  • Orientation sexuelle :
  • Hétérosexuelle
         
  • Groupe :
  • Oméga (Blue Eyes), ancien chasseur
         


         
  • Caractère :

  •       Éternel charmeur, Klaus a prit l'habitude de parler aux filles directement et de faire des petites allusions dragueuses. Il n'arrive pas à s'empêcher, toutes les filles qu'il croise le fait tourné la tête, par contre mes demoiselles évitaient d'être un loup, car il a encore du mal avec ce côté, même s'il est lui-même un loup. Ancien chasseur, il portait une haine envers toutes créatures surnaturelles, son père lui avait mis dans la tête que toutes créatures étaient mauvaises et tuées sans répit. Ce n'est seulement que plus tard, quand lui-même devint un loup qu'il comprendra que tout était faux et que la plus part n'est pas mauvaise. Il a encore du mal à contrôler son loup. Il s'énerve très vite et pète tout aussi vite les plombs ce qui l'oblige à rester éloigné de tous, ce qui a fait de lui une personne très peu sociable et solitaire. Mais si une personne lui apprenait à ce contrôle et qu'il était dans une meute, peut être redeviendrait-il sociable ? Malheureusement, il est réticent à entrer dans une meute, car il ne fait pas confiance directement. Il est protecteur envers les personnes qu'il croise ou même qu'il ne connaît pas. Il peut devenir froid et insensible si l'on attaque à une personnage qu'il aime, à ce moment-là, il n'est plus vraiment lui. 



         
  • Physique :

  •       Klaus est avant tout, une personne qui, on peut le dire, plaît à beaucoup de filles. Du haut de ses 1m85, on peut dire qu'il est bien bâti, sans que ça se voit de trop, grâce au nombreux entraînement reçut durant toute son enfance. Ce qui fait de lui un redoutable adversaire au combat, même quand il n'était encore qu'un humain. Il est doté de yeux verts qui deviennent plus clairs à la lumière, il est le seul de la famille à posséder cette couleur de yeux. Des cheveux toujours relevés et en épis, de couleur châtains clairs, il ne fait jamais vraiment attention à ses cheveux. Sous forme loup-garou, Klaus a un peu plus de pilosité, des crocs d'une blancheur impeccable et des yeux d'une couleur froide, glaciale. Bleu. Autre fois dorés comme tous les loups, ils sont changés.
    Concernant ses tenues vestimentaires, Klaus s'accoutume toujours avec des habits dits légères, t-shirt, sweat ou chemise. Rien qui pourrait le déranger si une attaque survenait. Non pas qu'il prenne vraiment soin de son apparence, on peut dire qu'il associe plutôt bien les couleurs sombres.


         

         
  • Votre petit surnom :
  • Le Loup, La Loutre ou Meline (Emeline sans le e)  (:
         
  • Quel âge avez-vous :
  • J'ai actuellement 15 ans
         
  • Comment avez-vous découvert ce forum :
  • Grâce au partenariat sur un autre forum
         
  • Fréquence de connexion :
  • 6/7 Autant que je peux.
         
  • Quel est le code secret :
  • Code validé par Derek Hale.
         
  • Des remarques ?
  • J'adore déjà le forum (: Par contre pour le code, je pense qu'il faudrait le changer parce que ... Au final, ça semble logique Razz



          © Artchie
         



         

         
         
    "Saving people means all of the people"


         
  • Histoire :


  •      
    Cher Inconnue,

    Je ne sais pas qui tu es, je ne sais pas ce que tu es, je ne connais pas ta famille, ni tes amies, mais peu importe ... Je m'appelle Klaus Nathan Morlans, j'ai actuellement 22 ans et sans emploi. Je suis un loup-garou et ancien chasseur. Je ne porte pas la belle couleur, or qu'une bonne partie des loups portent. J'ai les yeux bleus, les yeux des loups ayant déjà tué. Si tu trouves se journal, soit je l'ai perdue, soit quelque chose met arrivé. Si jamais c'est la deuxième option, j'aimerais qu'on apporte ce journal à mes parents, si eux aussi ont disparu, alors à mes frères, et si tout le monde à disparue peut être prendras-tu le temps de lire mon histoire ? Mes péripéties ? Ma vie passée, tourne la page et découvre là, j'ai dû faire des choix, des bons comme des mauvais. Certaines pages sont blanches, ne t'inquiète pas, tu verras mon écriture petit à petit, l'encre reviendra. Tu peux dès à présent lire quelques pages.


    Klaus M.



    18 Mars 1993 - Mars 2006

    Je suis né un jour de pluie, la température était basse et le vent soufflait aussi fort qu'il pouvait. Nous étions le 18 Mars 1993, c'est ce jour, que je suis apparue. Mes parents se nomment Slates Morlans et Jeanne Morlans, née Karglorne. Ma mère avait des cheveux châtains clairs et des yeux d'un bleu profond, quant à mon père, il a des cheveux bruns, bruns corbeaux et des yeux noisette qui se sont ternis avec le temps pour devenir noire. J'étais leur premier et leur dernier enfant. Mes premiers mois se sont passés sans encombre et rien ne semblait aller de travers. Mon père n'était pas souvent à la maison et on était toujours sur la route, à voyager. Dès que je me suis mis à marcher, mon père commença mon entraînement. Au début, je trouvais ça drôle et complètement stupides, mais je le faisais, car ça me faisait passer le temps. Puis au fil du temps, il devenait de plus en plus dur, me sermonnant au moindre faux pas. C'est pour cela que ma mère à quitter la maison, elle voulait m'emmener avec elle, mais mon père gagna. Je n'avais que quatre ans. Les disputes me sont restées, mon éducation était tous les jours remis sur la table, ma mère qui insultait mon père sur le fait de n'être jamais présente pour nous, mais plus pour les autres. À l'époque, je ne comprenais rien. Rien du fait, du pourquoi il n'était jamais là ? Pourquoi il aidait les autres ? Et surtout pourquoi la plupart du temps, il revenait armé, blessé et fatigué ? Quand elle est partie, un calme olympien ses installé dans notre caravane. J'étais enfermé dedans quand il partait. Pour mes cinq ans, il commença à m'apprendre à tirer avec un fusil puis par d'autre arme. Je savais déjà me battre avec une arme blanche alors je pensais que le pistolet serait tout aussi simple, j'avais tort. Mon père m'instruit sur les créatures surnaturelles et m'apprit à ne pas leur faire confiance, jamais, sinon au moindre moment de faiblesse, il me tuerait. Les jours s'enchaînent et se ressemblaient tout au fils du temps. Entrainement, manger, entrainement tir/chasser, manger, dormir, entrainement, manger ... Voilà comment j'ais été éduquer jusqu'à mes treize ans.

    18 Mars 2006 - Novembre 2006

    Elle était là. Devant notre porte. Mon père ne bougeait pas et ne disait rien, aucun mouvement des deux. Elle avait changé, beaucoup, ses cheveux longs cheveux châtain étaient à présent court et était devenue aussi noir que le corbeau avec quelques reflets rouges, son visage était devenu plus dur, froid et sans expression, ses habits étaient déchirés à plusieurs endroits et elle portait une cicatrice à son bras, une cicatrice de plus de sept centimètres au moins. Ses mains semblaient usées, une arme était, quant à elle, disposée à être utilisée en moins de temps qu'il ne faut pour dire "Oups". La seule chose que je reconnaissais, était ses yeux, d'un bleu profond. Un bleu que j'adorais. Il était six heures du matin, le soleil commencé à se lever. Il éclairait petit à petit le spectacle qui se produisait, une rencontre. Un peu particulière, la rencontre, car je savais qui elle était, elle savait aussi, mon père aussi. C'était ma mère. Après près de dix ans, neuf à vrai dire, elle revenait enfin à la maison. Sauf qu'une surprise ne vient jamais seule, deux gamins étaient dans sa voiture. Ils avaient les yeux de ma mère, mais ressembler étrangement à mon père. Les mêmes cheveux, le même nez et la forme du visage. À ce moment, j'ai eu comme un bug. J'avais des petits frères ? La réponse vint finalement de ma mère qui après une bonne demi-heure après être tout dévisagé, demanda à son ex-mari, ils ne sont toujours pas divorcés pourtant, si elle pouvait rentrer avec les garçons. Ce qu'il accepta et en nous emmenant mangé dans un restaurant du coin. Nous deux en face d'eux trois. Ils discutèrent un peu de ce qu'il avait fait chacun de leur côté, puis finalement, on en revint à moi.

    «Joyeux anniversaire Klaus.»

    Elle n'avait pas oublié, après toutes ses années ? Je bredouilla un vague merci et elle plongea sa main dans son manteau avant d'en ressortir un petit paquet verdâtre avec un nœud blanc. Elle me le tendit et m’incita à le prendre, ce que je fis. Il était petit et ne peser pratiquement rien. Le papier semblait vieux et était décoloré à quelques endroits. Le ruban quant à lui semblais neuf et fraîchement achetais. Tous les yeux étaient posés sur moi. D'un geste, je déchira un côté et renversai le paquet pour que l'objet tombe dans ma main. Il était petit, de couleur bronze, c'est une amulette. Elle semble ancienne et je ne sais absolument pas ce qu'elle signifie. Je relève la tête pour sourire à ma mère et en la remerciant. Je la met. Elle me va plutôt bien d'après les dires de mon père. Puis notre attention et retourner vers les deux jeunes enfants présents.

    «Slates, comme je te l'ais dit, j'étais enceinte. Mais pas que d'un, de jumeaux.»

    «Je sais. Je l'ai appris par une de nos connaissances.»

    Je ne comprenais rien et les deux jumeaux aussi. On aurait dit que l'on nous annonçait que la troisième guerre du monde avait débuté et qu'on était invité à y participer activement.

    «Les jumeaux, je vous présente votre grand frère, Klaus. Klaus, je te présente tes petits frères, Misha et Natanaël.»

    Attendez, ce sont mes quoi ? J'ai des frères, des jumeaux en plus. Bon ils ont l'air inoffensif voir totalement insouciant et naïf. Ils sont plus jeunes que moi, en faites, quand ma mère est donc partie, elle était déjà enceinte et donc les as élevé seule comme elle pouvait, enchaînant petit boulot par petit boulot. Elle n'avait jamais baissé les bras, même quand les fins de mois arrivait et qu'elle n'avait pas assez. On resta dans le restaurant jusqu'à l'heure de midi. Mon père leur proposa de les héberger quelque temps, ce qu'elle accepta. Mon père le soir à la fin du dîner, me prit à part, en trouvant comme excuse qu'on allez faire la vaisselle.

    «Papa ... Nos assiettes sont en cartons ... Tu compte les lavé comment ?»

    «On s'en fiche des assiettes. Ta mère est revenue, mais elle ne nous a toujours pas dit pourquoi elle était là.»

    «Est ?»

    «Est ? Est alors, je trouve ça bizarre. Reste sur tes gardes, gardes tes armes près de toi, on ne sait jamais.»

    «D'accord.»

    30 Novembre 2006

    Cela va faire huit mois que ma mère et mes frères sont chez nous. Tout le monde va bien, ils sont été mis au courant de nos agissements, notre mère participe aussi. À vrai dire, cela nous a un peu surpris la première fois qu'elle a tiré, et même combattu avec nous. Il y a quelques jours, on a remarqué un groupe de personnes qui se trouvait toujours près de nous et qui nous observait souvent. Mon père se renseigne sur eux, mais n'ayant rien sur eux, que ce soit nom comme prénom. Depuis, je suis obligé de passé prendre mes frères à l'école. Aujourd'hui, ils étaient tout malades, la grippe les a attrapées. C'est donc dans le froid que je rentre à la maison, le froid s'engouffre dans mes habits et mes cheveux. Et comme par signe de malchance encore, le bus m'était passé devant et attendre une demi-heure de plus sous la pluie, ne me plaisait pas. Le seul chemin que je connaissais été de passer par la forêt et d’atterrir dans le bourg afin de monter la rue principale. Je pris dans mon sac, le revolver que j'utilisais en cas de besoin et commençai à marcher, toujours sur mes gardes. Je devais être à la moitié quand un bruit vint me stopper net dans mes mouvements. Je tournai ma tête à droite, tenant mon arme vers l'endroit, un lapin blanc ci trouvait. Un simple lapin. Rien de malfaisant, mais j'avais capté le bruit qui venait de ma gauche. Je n'eus pas le temps de réagir vite, que je me retrouvais déjà à terre avec une personne lourde par-dessus. Un coup était parti entre le moment où il me plaquait et le moment que j'eus touché terre. Je commençai à me débattre comme on ma l'avait appris, mais la personne possédait une force surhumaine et me bloquer les bras et les jambes.

    «Est bien, jeune chasseur. On se promène seul ? Dans la forêt ?»

    En face de moi, la personne qui me tenait, était une des personnes qui se trouver toujours là ou nous étions depuis quelques jours. Il était grand et était lourd, non pas qu'il était gros. Ses cheveux sont d'un brun et ses yeux marron. Il rigolait d'un rire macabre depuis qu'il avait dit la fin de sa phrase.

    «Tu sais, tu ne ressembles pas à tes parents.»

    Il nous connaissait donc, je commençais à paniquer. Mais qu'est-ce que ma mère avait bien pu faire, enfin, je ne sais pas, si cela vient d'elle ou de nous. Mais je parierais que c'est d'elle. Elle était devenue une chasseuse elle aussi, avait-elle croisé le chemin de la mauvaise créatures surnaturellement ? Apparemment, oui. Pendant se temps, l'homme tenait mes poignet de plus en plus fort, ce qui m'arracha un cri de douleur, il les regardait avec envie.

    «Je me demande ce que dirais tes parents, si il avait un louveteau dans leur famille.»

    «QUOI ?»

    Son rire macabre revint encore plus fort et ses yeux alors se tintèrent d'un rouge flamboyant. Je me remis à me débattre de plus en plus, mais rien ne pouvait me faire m'évader. J'étais à sa merci. Ses dents étaient devenues des crocs. De long crocs qui se rapprochait de plus en plus de mon poignet, mais j'avais beau me débattre, crier, hurler, rien n'y faisait. C'est alors qu'une douleur aiguë me traversa le corps, ses crocs avaient attends son objectifs, ils étaient bien planté dans ma chair d'où s'écoulé du sang. Il me lâcha enfin et souriais à pleine dents, je mettais reculer et avait repris mon arme, sauf que mes tremblements persisté et je voyais flou à cause des larmes.

    «Je sais que tu ne va pas le faire ...»

    «Moi, oui !»

    Avant même qu'il est pu réagir, le coup de feu fut tirer. Il s'affaissa dans les feuilles, la balle lui avait atterrie en plein cœur. Il était mort, mort sur le coup. Ma mère se tenait toujours debout, arme à la main comme si il allait riposté. Après quelques secondes, elle vint vers moi et me regarda, ses yeux descendirent vers mon poignet.

    Maintenant

    Je vais bientôt arriver à Beacon Hills, j'espère que cette petite ville ne m'attira pas d'ennui ? Mais comme j'ai de l'expérience dans la matière, je sais que cela va être impossible, les ennuies viendront à moi quoi qu'il arrive. Pour le moment, il faut que je trouve un appartement et un travail, j'avais pensé être professeur ou peut être travaillé en tant qu'infirmier ? Je verrais ce qu'il recherche le plus. J'espère aussi ne pas empiéter sur le territoire d'un autre, après tout, je ne suis pas là pour voler quoi que ce soit, mais pour refaire ma vie. Je suis nerveux, mais je reste optimiste. Bon, je dois repartir sur la route, j'aimerais arriver là-bas quand le soleil sera encore haut dans le ciel.


          © Artchie
         


    Dernière édition par Klaus Morlans le Jeu 15 Oct - 15:52, édité 7 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Derek Hale
    Oméga (blue eyes)
    Oméga (blue eyes)
    avatar

    Age : 30
    Localisation : Maison des Hale : 625 Forrest Hill Park Beacon Hills CA 95351
    Humeur : Grognon, froid et nonchalant.

    MessageSujet: Re: Présentation de Klaus Morlans (Terminé)   Ven 9 Oct - 21:03

    Hey toi ! Bienvenu sur le forum et bonne chance pour la suite de ta fiche.^^
    Ton choix d'avatar est super.*W*

    ----------


    « You can take my heart and you can take my home. But you never ever break my soul. 'Cause I'm a soldier.»


    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://beaconhillsrpg.forumpro.fr/
    Invité
    Invité
    avatar


    MessageSujet: Re: Présentation de Klaus Morlans (Terminé)   Sam 10 Oct - 14:33

    Bienvenu parmi nous ! Smile
    Revenir en haut Aller en bas
    Klaus Morlans
    Oméga (blue eyes)
    Oméga (blue eyes)
    avatar

    Humeur : Charmeur ^0^

    MessageSujet: Re: Présentation de Klaus Morlans (Terminé)   Jeu 15 Oct - 15:53

    Merci, merci Very Happy

    Toi aussi, ton choix il est super °Q°, sinon, j'ai terminé, j'espère que tout est bon Very Happy
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Derek Hale
    Oméga (blue eyes)
    Oméga (blue eyes)
    avatar

    Age : 30
    Localisation : Maison des Hale : 625 Forrest Hill Park Beacon Hills CA 95351
    Humeur : Grognon, froid et nonchalant.

    MessageSujet: Re: Présentation de Klaus Morlans (Terminé)   Jeu 15 Oct - 18:03

    Alors, pour ce qui est de ton physique, de ton caractère et de ton histoire tout me va à quelque chose près : il y a un truc qui ne va pas, qui n'est pas logique. Klaus n'a pas tué d'innocent en tant que loup alors pourquoi aurait-il les yeux bleus étant loup ? Merci d'éclairer ma lanterne.:')

    ----------


    « You can take my heart and you can take my home. But you never ever break my soul. 'Cause I'm a soldier.»


    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://beaconhillsrpg.forumpro.fr/
    Klaus Morlans
    Oméga (blue eyes)
    Oméga (blue eyes)
    avatar

    Humeur : Charmeur ^0^

    MessageSujet: Re: Présentation de Klaus Morlans (Terminé)   Jeu 15 Oct - 18:23

    Tout est marqué dans le petit texte en italique, quand je faisais référence à certaines pages blanches, c'était pour dire que l'histoire serait plus tard à découvrir lors des Rps (j'aime les gens mystérieux ^^), faut dire qu'il faut chercher aussi x) J'aime pas tout dévoilé, mais faire que petit à petit on découvre le personnage un peu plus, mais je peux changer, si tu veux (:
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Derek Hale
    Oméga (blue eyes)
    Oméga (blue eyes)
    avatar

    Age : 30
    Localisation : Maison des Hale : 625 Forrest Hill Park Beacon Hills CA 95351
    Humeur : Grognon, froid et nonchalant.

    MessageSujet: Re: Présentation de Klaus Morlans (Terminé)   Jeu 15 Oct - 21:17

    Je vois alors...bienvenu parmi nous mon beau !:3 Je te laisse faire ton recensement de groupes et d'avatars, ta fiche de liens et de rp' et de faire, si tu veux, une demande de rp' ici.

    ----------


    « You can take my heart and you can take my home. But you never ever break my soul. 'Cause I'm a soldier.»


    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur http://beaconhillsrpg.forumpro.fr/
    Klaus Morlans
    Oméga (blue eyes)
    Oméga (blue eyes)
    avatar

    Humeur : Charmeur ^0^

    MessageSujet: Re: Présentation de Klaus Morlans (Terminé)   Jeu 15 Oct - 21:25

    D'accord, d'accord, merci (:
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: Présentation de Klaus Morlans (Terminé)   

    Revenir en haut Aller en bas
     
    Présentation de Klaus Morlans (Terminé)
    Revenir en haut 
    Page 1 sur 1

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Beacon Hills RPG :: Les personnages :: Les présentations :: Présentation validées-
    Sauter vers: